accueil > Découvrir Oka > Armoiries

Armoiries

Les armoiries d'une municipalité reflètent la naissance et l'histoire culturelle et sociale du territoire qu'elle occupe et de la population qui y demeure. Le Conseil municipal d'Oka a décidé à l'aube de l'an 2000 et à la suite de la fusion des deux municipalités de voter une résolution permettant la création des armoiries pour la nouvelle Municipalité d'Oka.

Les armoiries se divisent en trois parties identifiées sous le terme "Coupé mi-parti en pointe".

Au chef d'azur à la montagne de Tenné, baignée par une étendue d'eau d'azur, ondée d'argent au Doré mouvant d'or.

Au sommet, trois chapelles d'argent ouvertes de sable avec leurs croix d'argent. Accostée à senestre d'une étoile d'argent.

En pointe, partition de dextre, une gerbe de blé d'or liée de gueule, reposant sur un champ de sinople. À senestre, de pourpre à la fleur de lys d'or.

Ces armoiries sont peintes sur un écu dit "en bannière" tel que les portaient les seigneurs de bannerets ou de fiefs ; on le connaît mieux sous le terme de "écu moderne français".

Au chef d'azur, la partie haute de l'écu, le bleu du ciel, la sérénité, la pureté.

À la montagne de Tenné, la plus grosse montagne où l'on retrouve le Calvaire. Elle représente un haut-lieu sacré dont l'inspiration provient du Mont Golgotha à Jérusalem, l'endroit où le Christ fut crucifié. Avec sa voisine, la plus petite montagne, elles représentent la base historique sous l'appellation "Deux-Montagnes ". Tenné est la couleur de la terre, riche et fertile.

Baignée par une étendue d'eau d'azur, ondée d'argent au doré mouvant d'or. L'étendue d'eau est le lac qui baigne toutes les régions avoisinantes, donc toujours en mouvement et dans ce lac l'on retrouve un poisson bien connu ici au Québec: le doré. Dans ces armoiries, le doré prend une signification historique importante puisqu'en 1867 c'est le nom qu'on donna au village, l'ancien nom étant "Notre-Dame de l'Annonciation d'Oka". Quelques années auparavant, Oka avait été rajouté à la suite de l'Annonciation en mémoire d'un chef Algonquin portant ce nom qui veut dire Doré. Par la suite à la suggestion d'un résidant du village un M. Mercier, Oka avait été conservé.

Au sommet, trois chapelles d'argent ouvertes de sable avec leurs croix d'argent.

Les chapelles expriment l'implantation d'une communauté humaine et chrétienne et plus particulièrement le Sacré. La croix d'argent représente l'espoir et l'humilité. Ouvertes de sable signifie que ces constructions possèdent des portes permettant aux fidèles et pèlerins de venir se recueillir et prier. La couleur sable est symbolisée par le noir et elle reflète la patience et la fermeté en accord avec les préceptes des Sulpiciens.

L'étoile d'argent à cinq pointes évoque entre autres un des anciens noms qui précéda celui d'Oka, l'Annonciation, car en 1786 la Mission du Lac des Deux-Montagnes fut connue sous cette appellation. Dans les armoiries actuelles, elle reflète la fusion des anciennes municipalités du village d'Oka et de la Paroisse d'Oka. Sa couleur dans cette perception est espoir et renouveau.

Ces armoiries étant divisées en trois parties, une entière au Chef et deux en bas du Nombril ou Pointe de l'écu, ces partitions correspondent à la fusion réalisée le 8 septembre 1999, des deux anciennes municipalités, chacune ayant ses armoiries propres.

Dextre, à droite, mais vu que l'écu se regarde comme une figure humaine, il est à notre gauche en tant qu'observateur et son côté senestre, gauche, est à notre droite.

La gerbe symbolise la vocation première d'une partie de la Municipalité d'Oka c'est-à-dire l'agriculture. Par sa couleur or, la gerbe exprime l'abondance des produits. Quant au cordon qui la lie, de couleur rouge, il exprime le travail, le labeur acharné de l'agriculteur et son attachement pour la terre qu'il cultive. Le rouge exprime deux grandes vertus pour l'homme de la terre : la vaillance et la hardiesse, qualités essentielles pour contrer les hauts et les bas de la nature. La gerbe de blé repose sur un champ vert symbolisant la terre et l'abondance.

À senestre, de pourpre à la fleur de lys d'or. Fleur de lys d'or emblème de la royauté. Par cette fleur on perçoit le principe de la concession royale que fut autrefois ce territoire. La couleur or est celle du métal le plus noble qui personnifie le soleil, la richesse, la force et la foi. Quant à la couleur pourpre, elle figure ici l'établissement du pouvoir religieux et reflète la grâce de Dieu et du monde.

La devise "HISTOIRE, ABONDANCES SONT SES RÉCOLTES" exprime la volonté qui a animé au cours des siècles une communauté formée par deux races distinctes et qui, malgré quelquefois des différends, n'ont cessé de grandir ensemble et de forger l'histoire de cette région sans cesse renouvelée au fil du temps. C'est également l'histoire mouvementée de la colonisation de cette terre, le défrichage, le labeur récompensé par la prospérité de récoltes abondantes, des buts atteints, c'est l'homme, sa foi, son courage, sa descendance, des éléments fondamentaux à son évolution et à son épanouissement au sein de la société d'aujourd'hui et de demain.

Les pièces qui entourent l'écu sont des attributs décoratifs exprimant eux aussi un côté historique et social de la Municipalité d'Oka.

Les branches de pin blanc avec leurs fruits dorés (cocottes) illustrent le labeur de la population okoise qui, de 1886 à 1915, planta quelque 100 000 petits pins et sapins sur la butte de sable au nord du village. Cette plantation forme aujourd'hui la magnifique pinède qui couronne l'arrière du village et qui demeure une richesse écologique pour la Municipalité d'Oka.

Et enfin le calumet de paix désigne les relations entretenues par les amérindiens et les blancs pour le bien des deux communautés qui cohabitent sur ce territoire depuis bien longtemps.

Les armoiries sont l'oeuvre de M. André de Pagès, héraldiste et historien de l'art.