accueil > Mairie > Internet Haute Vitesse

Internet Haute Vitesse


«Il est impératif d'avoir accès à un service Internet, de qualité et à un coût abordable, et ce, sur l’intégralité du territoire Okois !» Pascal Quevillon, Maire de la Municipalité d’Oka 

Reconnu depuis 2016 comme un service essentiel par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), plus de 340 0001 des foyers québécois sont actuellement mal ou non desservis par les services d’Internet haute vitesse (IHV).  
 
Parmi ceux qui doivent composer avec une absence de réseau ou des frais de connexion exorbitants, on y retrouve plusieurs citoyens d’Oka, établis particulièrement dans les rangs Sainte-Germaine, Saint-Hyppolyte et de l’Annonciation ainsi que dans les chemins des Arpents-Verts, des Érables, des Chênes et J.F Béique. « La Municipalité d’Oka se trouve actuellement dans une zone mal desservie, ce qui est très frustrant puisque nous faisons partie de la Communauté métropolitaine de Montréal et que nous sommes situés à 30 minutes de Montréal. », affirme Pascal Quevillon, Maire d’Oka.  
 
« Moteur de développement économique, culturel et social, il est maintenant impératif que les citoyens aient accès à un service d'Internet, de qualité et à un coût abordable, et ce, sur l’intégralité du territoire ! », rajoute-t-il. 
 
Suivant la volonté d’informer la population sur les actions mises de l’avant par la Municipalité d’Oka dans la progression de ce dossier, votre Conseil municipal a mis en place cette nouvelle rubrique sur le site Internet. Vous y retrouverez un historique complet, de la documentation pertinente à télécharger et de l’information complémentaire à lire. Il s’agit de l’un des canaux de communications qui seront alimentés par le Comité de suivi du dossier d’Internet haute vitesse, un comité nouvellement mis en place sur lequel siègent plusieurs citoyens touchés par la problématique.
  •  Le 24 février 2016, la Municipalité d’Oka entretient une première rencontre avec Vidéotron afin d’exposer la problématique de la couverture Internet HV sur le territoire;

  • Le 7 mars 2016, le Conseil municipal adopte la résolution numéro 2016-03-77 afin de sensibiliser le ministère de la Culture et des Communications à la problématique de la couverture Internet haute vitesse. Un accusé de réception est émis le 15 juin 2016.

  • Le 24 mars 2016, une deuxième rencontre est tenue avec Vidéotron, donnant suite à la rencontre du 24 février 2016;

  • Le 20 mai 2016, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, accompagné de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, dévoile la Stratégie numérique du Québec;

  • Le 15 juin 2016, la Municipalité d’Oka reçoit un accusé de réception de la part du ministère de la Culture et des Communications concernant la résolution2016-03-77. La correspondance résume l’investissement de 100 millions de dollars pour le déploiement d’infrastructures numériques prévu au Plan d’action en économie numérique, tel qu’annoncé par le cabinet du premier ministre en date du 20 mai 2016;

  • Le 15 décembre 2016, le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, l'Honorable Navdeep Bains, annonçait le lancement du programme Brancher pour innover, qui permettra à 300 collectivités rurales et éloignées au Canada d'obtenir un accès à Internet large bande. Aux termes de ce programme, jusqu'à 500 millions de dollars seront investis d'ici 2021 dans le but de donner aux collectivités rurales et éloignées les moyens de tirer profit des possibilités de l'ère numérique;

  • Le 19 décembre 2016, le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, a annonçait le lancement de l'appel de projets relatif à au programme Québec branché. Le programme vise alors à soutenir le déploiement des services Internet haute vitesse en milieu rural. La période de dépôt de projets s'échelonnera jusqu'au 13 mars 2017, puis sera prolongée jusqu’au 20 avril 2017;

  • Le 16 janvier 2017, commençait la période d’admissibilité des demandes de subventions;

  • Le 9 mars 2017, la Municipalité d’Oka reçoit une lettre de la part de Vidéotron, nous informant de notre inadmissibilité aux programmes de subventions;

  • Le 3 avril 2017, le Conseil municipal adopte la résolution numéro 2017-04-97 octroyant un contrat à la firme Effigis, pour mesurer la vitesse Internet sur une partie du territoire d’Oka afin de prouver notre admissibilité aux programmes de subventions, telle qu’exigée par ces derniers. L’entreprise Effigis Géo Solutions est autorisée à débuter l’analyse en date du 12 avril 2017;

  • Le 20 avril 2017, la période d’admissibilité des demandes de subvention est échue;

  • Le 27 avril 2017, près de 240 projets ont été soumis dans le cadre de l'appel de projets du programme Québec branché, qui s'est déroulé du 19 décembre 2016 au 20 avril 2017;

  • Le 30 mai 2017, l’entreprise Effigis Géo Solutions dépose le Rapport sur la couverture Internet de la Municipalité d’Oka; les annexes permettant d’identifier les résidences visitées ont été retirées dans un souci de confidentialité

  • Le 24 octobre 2017, une troisième rencontre est tenue avec Vidéotron, dans le but de relancer le dossier de la couverture Internet haute vitesse;

  • Le 25 octobre 2017, unelettre de la part de Vidéotron est adressée au Conseil municipal, confirmant l’inadmissibilité de la Municipalité au financement gouvernemental. La correspondance motive une intention de vouloir travailler en partenariat avec la Municipalité d’Oka advenant l’ouverture de nouvelles subventions;

  • Le 3 novembre 2017, le Conseil municipal fait parvenir une demande à la ministre Dominique Anglade et à l’Honorable Navdeep Singh Bains, dans le but d’autoriser la Municipalité à déposer une nouvelle demande de financement;

  • Le 27 novembre 2017, dans l'annonce des financements Québec Branché et Brancher pour innover25 collectivités auront accès à des services Internet haut débit dans la région des Basses-Laurentides. 

  • Le 19 janvier 2018, le Conseil municipal reçoit une lettre de la part de l’Honorable Navdeep Singh Bains, refusant le dépôt d’une nouvelle demande. La correspondance demeure optimiste à l’égard de l’élaboration d’un nouveau programme de subvention. 

  • Le 5 mars 2018, le Conseil municipal adopte la résolution numéro 2018-03-86 pour créer le Comité consultatif pour le dossier Internet  haute vitesse.

  • Le 5 avril 2018, suivant la mise sur pied du comité Internet haute vitesse lors de la séance ordinaire du mois de mars dernier, le comité s’est réuni pour une première fois. Lors de la rencontre, le comité a parcouru l’historique des actions qui ont été entreprises par la Municipalité. Cet exercice s’est avéré constructif afin de saisir l’enjeu de l’inadmissibilité à pouvoir déposer une demande de financement pour l’extension du service Internet haute vitesse. En prévision du second volet aux programmes Brancher pour innover et Québec branché, devrait voir le jour d’ici l’automne 2018, il est primordial que la Municipalité d’Oka soit incluse à la carte des zones admissibles pour un financement visant à améliorer l'accès à la large bande du ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada

    Le comité a donc convenu de transmettre une nouvelle lettre aux personnes concernées afin de réitérer la volonté du milieu d’être ajouté à la carte des zones admissible. Cet envoi sera accompagné de l’étude de couverture Internet réalisée par la firme Effigis en mai 2017, dans laquelle il était entre autres mentionné que 91 % des propriétés du secteur d’étude n’étaient pas desservies par un service Internet d’au moins 5 mégabits par seconde (Mbps) de téléchargement et d’au moins 1 Mbps de téléversement.

    À défaut d’être admissible, un projet d’extension du service Internet haute vitesse qui sera initié par la Municipalité et financé à l’aide d’une taxe de secteur.

  • Le 18 avril 2018, le Conseil municipal adresse une correspondance à l'honorable Navdeep Singh Bains (Ministre de l’innovation, des Sciences et du Développement économique), Mme Julie Aspirault (Agente principale de programme, Direction d'Un Canada branché) et Mme Susan Hart (Directrice générale, Direction générale d'Un Canada Branché) afin d'adresser une demande d'ajout à la carte des zones admissibles.
Mis à jour – Avril 2018 
 


Articles à lire :