accueil > RETOUR SUR LA SOIRÉE D'INFORMATION SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES
 

RETOUR SUR LA SOIRÉE D'INFORMATION SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

2018-04-11

Lors de la soirée d’information tenue à Oka, le 3 avril 2018, sur la gestion des matières résiduelles, une trentaine de citoyens ont répondu positivement à l’invitation pour recevoir un éventail de renseignements pour optimiser leur participation aux collectes des matières organiques et recyclables afin de réduire au maximum la quantité de déchets envoyés à l’enfouissement. Cette rencontre citoyenne, s’est déroulé en présence de M. Charles-Élie Barrette, Directeur du Service de l’urbanisme et de M. Francky Carassou, chargé de projet en environnement de la Municipalité d’Oka ainsi que de Mme Hélène Huard, agente de sensibilisation chez Tricentris. 
 
Le bac brun, il faut l’apprivoiser à son rythme : Suivant la prémisse qu’il faut apprendre à marcher avant de courir, l’un des points à retenir de cette rencontre d’information est l’importance d’apprivoiser son bac brun pour assurer son intégration optimale dans ses habitudes de tris. Plusieurs auront d’ailleurs remarqué qu’il y a peu de bacs en bordure des rues les jours de collectes des matières organiques. À ce propos, la Municipalité d’Oka encourage fortement le principe des petits pas. Ainsi, la première étape consiste à profiter de votre grand ménage printanier pour le remplir de résidus verts : feuilles mortes, surplus de gazon, mauvaises herbes, racines, copeaux, écorces, aiguilles de conifères, paille, foin, plantes d’intérieur, terre de rempotage, ou même de bran de scie, par exemple. À votre rythme, vous pourrez inclure graduellement vos pelures de légumes et de fruits pour ensuite composter vos viandes, vos poissons et autres restes de table. Bien sûr, il s’agit d’une période ponctuée d’essais et d’erreurs, où votre persévérance permettra d’atteindre collectivement les objectifs de diminuer de 40% la quantité de déchets par habitant, de diminuer de 40% les coûts relatifs à l’enfouissement des matières résiduelles et de récupérer 60%  des matières organiques, d’ici 2022. Consulter le Plan directeur de gestion des matières résiduelles (PDGMR)
 
Pas de sacs de plastique dans le bac brun : La Municipalité d’Oka désire rappeler aux citoyens qu’il est interdit d’utiliser des sacs de plastique pour la collecte des matières organiques. En effet, lesdits sacs biodégradables, compostables ou oxobiodégradables, entravent le processus de décomposition puisqu’ils se dégradent plus lentement que le reste des matières, ce qui représente une source de contamination qui nuit à la production d’un compost de qualité. Les solutions pour la gestion de vos matières organiques sont l’utilisation de sacs en papier ou du papier journal. Vous trouvez d’ailleurs sur le site Web de la Municipalité un lien pour visionner une vidéo pour savoir comment fabriquer un contenant en papier journal pour votre minibac de cuisine. De plus, des «sacs au sol» sont en vente au Centre de rénovation Bastien à Oka. 
 
Rappel des matières acceptées dans le bac bleu : Pour vous aider dans le tri des matières recyclables, Tricentris rappelle aux citoyens les deux questions à se poser : Est-ce du papier, du carton, du plastique, du verre ou du métal ? Est-ce que l’objet en question est un contenant, un emballage ou un imprimé? Si la réponse est affirmative, votre objet a probablement sa place dans le bac de récupération. Puisqu’il y a parfois des nuances ou des exceptions, comme pour le plastique no. 6 (le polystyrène) qui ne se récupère pas, un aide-mémoire est disponible sur les sites Web de la Municipalité d’Oka et deTricentris.  
 
Avant de penser au bac vert : Avant de prendre le chemin ultime du site d’enfouissement, la Municipalité d’Oka rappelle aux citoyens que plusieurs matières sont récupérées à l’écocentre, et ce sans frais. C’est le cas pour les matériaux secs, les matériaux de construction, les ampoules fluocompactes, les lumières de Noël, les résidus domestiques dangereux (peintures, huiles, batteries, bombonnes de propane, détersif, etc.), les pneus et les accessoires  électroniques (ordinateurs, consoles de jeux vidéo, téléphones, répondeurs, imprimantes, etc.). Pensez aussi que vos vieux électroménagers et vos sert-pu-à-rien, encore fonctionnels, pourraient faire le bonheur de vos voisins. Nous rappelons que d’autres alternatives permettent de détourner vos objets du bac vert, comme la Maison du Partage et les ventes-débarras
 
Pour plus de renseignements sur la gestion de vos matières résiduelles, les horaires de collectes et autres sujets environnementaux, visitez la section Collectes et valorisation ou contactez notre chargé de projet en environnement au 450 479-8333 poste 239.